Renommer facilement vos calques sous Photoshop sans quitter le clavier.

Jusqu’à la version 19 de Photoshop (Photoshop CC2018) j’utilisais un plug-in, Renamy pour nommer facilement mes calques.

Incompatible avec les deux dernières versions de Photoshop, et visiblement abandonné, je vais devoir apprendre à m’en passer.

Voici donc la méthode, simple et efficace, et pourtant méconnue, prévue par Adobe, pour renommer facilement les calques.

Renommer à la suite.

1 : dans le menu calque de Photoshop choisir : Renommer le calque… ou double cliquez simplement sur le nom du calque.

(Tips: dans édition> Raccourcis clavier, attribuer un raccourci clavier à cette fonction du menu Calque > Renommer le calque…)

(J’utilise ⌘⇧R, un raccourci attribué par défaut à une fonction que j’utilise peu, et qui peut donc se passer de combinaison de touche pour y accéder rapidement).

2 : Renommer le calque et, plutôt que de valider avec entrée ⌅ ou ↵ , c’est la même, actionner la touche Tab ⇥ . Cela vous sélectionne le nom du calque en dessous. Nommer et actionner Tab pour passer au calque suivant…

Ainsi vous pouvez renommer vos calques à la suite.

L’ajout de la touche majuscule ⇧ vous permet de remonter dans la liste de vos calques.

Voilà.

Mais amusons-nous un peu.

Renamy 😥 me permettait de stocker et d’appliquer dans un onglet, un certain nombre de noms de calques que j’utilisais fréquemment. Typiquement, dans mon activité de dessinateur :

  • Traits (pour les traits noirs)
  • 30 (un calque que je règle à 30 % d’opacité pour les effets d’ombres)
  • Couleur (pour mes couleurs)
  • Fond (pour ma couleur de fond)
  • Et le traditionnel Arrière-plan que l’on renomme parfois, mais auquel il est parfois utile de rendre son nom pour certains scripts ou certaines actions.

Pour le remplacer je me bricole une solution à base de Keyboard Maestro et d’Alfred. Il y a sans doute plus élégant sans utiliser 2 programmes mais voilà : ça marche.

Keyboard maestro permet de programmer des actions, des enchaînements d’actions. Pour les déclencher il y a moult solutions, dont des palettes regroupant ces actions.

Une palette qui ne s’affichera que dans Photoshop, mais on pourrait déclencher ces actions par des tas d’autres moyens.

Dans cette palette je mets des Macros.

J’en crée donc une qui reprend les étapes de renommage des calques évoqué plus haut, Keyboard Maestro permettant de simuler des raccourcis clavier et des actions sur des touches.

La macro Keyboard maestro :

  • ⇧⌘R = renommer le calque (Photoshop)
  • ⌥⌘Space = Appeler le gestionnaire de snipet d’Alfred (c’est un raccourci à moi)
  • Tape « Photoshop Layers », qui est le nom du répertoire de snippet où j’ai stocké les noms de mes calques, pour l’afficher (Alfred)
  • Return ↵ pour afficher les noms (Alfred)
  • Là je choisis avec les flèches, ou à la souris, le nom de mon calque, puis tape ↵ pour valider (Alfred)
  • une petite pause le temps que Photoshop intègre bien la frappe
  • et ⇥ pour passer au calque suivant.

En action :

Voilà mon bricolage, qui fonctionne plutôt bien, j’y ai adjoins quelques variations, pour renommer automatiquement 3 calques, compléter, le nom d’un calque ou rajouter un nom de calque à ma liste.

Ce n’est qu’un début, et vous comment automatisez-vous ce type processus répétitif ?

D’autres Articles parlant des calques Photoshop :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Premiers essais de Clip Studio Paint sur iPad.

Cette version est entièrement traduite en français, même l’aide, et visiblement avec de l’humour.

CLIP STUDIO PAINT est un logiciel graphique professionnel1 servant à faire de la Bande dessinée. Son nom d’origine est Manga studio, et c’est, en ce qui concerne la partie bande dessinée de mon travail, un outil essentiel, quasiment plus important que photoshop2 !
La nouveauté du jour, c’est une version ipad, pour ipad pro.

Chargement, installation.

Premières réactions à chaud, test express :

C’est Clip studio Paint, version Paint EX, comme sur mon Mac dans sa dernière version, mais sur ipad, avec les optimisations de l’interface pour que ça soit praticable, plus quelques gestes typiquement ipad (2 doigts pour annuler, 3 doigts pour rétablir) je me sens comme à la maison (mon enthousiasme est tel que j’emploi des expressions à la con).
Toutes les fonctions sont là, c’est fluide, ça marche, c’est génial.

Enregistrement

Pour enregistrer un fichier il faut s’abonner. 6 mois gratuits, puis ça sera 8€ par mois. Ça passe par l’Appstore. Malgré ma réticence aux abonnements, je n’hésite pas3.

Comme souvent sur iOS, ça enregistre dans l’application.

Mais pour exporter et importer ?
Je cherche…

et là, c’est le drame.

Il est possible d’importer et d’exporter des fichiers .clip (le format de Clip studio Paint) et .psd (comme d’habitude et comme sur la version desktop, les textes ne sont pas exporté comme calques Textes)…
Par Dropbox ?
Non
par iCloud ?
Non
par Drive ?
Non plus

Fin 2017, iOS 11, la meilleure application de dessin Manga, BD et illustration échange les fichiers entre ipad et Mac (ou PC Clip studio Paint existe bien sur sous windows) échange les fichiers en passant par… iTunes ! (avec câble)

iTunes !

5.Partager les œuvres entre iPad et PC – CLIP STUDIO TIPS

Bon, ça marche, c’est rustique mais ça marche.
(et ça m’a permis de constater qu’en 5 mois, je n’avais pas eu l’idée de brancher mon ipad sur mon mac)

Passé cet anachronisme, c’est absolument génial de retrouver une version complète d’un logiciel Mac (ou PC) sur son ipad.


  1. il faudrait que je fasse un article plus complet sur ce logiciel épatant. ↩︎
  2. au moins pour la partie storyboard, crayonné, encrage, je continue à finaliser les couleurs et la conformité des fichiers dans Photoshop. ↩︎
  3. Je paye bien mon abonnement Photoshop. ↩︎

Nouveautés de Photoshop CC | Prise en charge étendue des ressources de bibliothèque

Nouveautés de Photoshop CC | Prise en charge étendue des ressources de bibliothèque