Applications 2014…

Bilan 2014, mes Applications : les valeurs sures.1

En ce début d’année, c’est l’heure des bilans, des tops, des classements et des rétrospectives : Mes Applications 2014, que des valeurs sures, ou presque.

Système (osX)

  • Maverick, je n’ai pas fait le passage à Yosemite, machine trop ancienne (2 ans), pas de SSD, et respect de la règle absolue en matière de nouveaux systèmes : attendre et vérifier que tout soit au point (ce n’est visiblement pas encore le cas (2015-01-21) avec Yosemite, mes promenades régulières sur les sites d’informations mac me le confirment quotidiennement.)

Utilitaires

  • Alfred comme lanceur, tellement dans mes doigts avec son raccourci configuré sur ctrl+ctrl que j’oublie qu’il ne fait pas partie du système.
  • Divvy comme “organiseur” de fenêtres (raccourcis configurés sur cmd+@ préréglages sur cmd+& (1) et suivant). associé à Rightzoom qui transforme le bouton vert en fenêtre qui occupe tout l’écran (pas plein écran), qui fonctionne depuis au moins osx.4 (je ne sais pas sous Yosemite).
  • Hazel pour ranger tout seul mes fichiers dans leurs dossiers et garder un bureau toujours propre.
  • ClipMenu comme presse papier multiple et snippets, Alfred pourrait gérer ça, mais je trouve cette petite appli dédiée plus pratique.
  • XtraFinder pour le Finder, la fonction la plus pratique étant d’afficher les étiquettes (Tags) à l’ancienne, colorés sur tout le nom des fichiers, ce qui m’est très utile pour me repérer dans ceux ci (en mode colonnes).
  • Voir aussi 5 gratuits dans ma barre de menus

Graphisme et dessin (création)

C’est quand même la base pour mon travail, le plus gros de mon utilisation.

  • Photoshop CS6 sans commentaire, à part que j’y ai intégré quelques extensions.
  • ClipStudioPaint, plus connu sous le nom de [Manga Studio][], c’est le même programme, mais acheté et téléchargé en ligne, le nom Manga studio étant réservé à la version en boite. Ce logiciel de dessin est fantastique, il est même en train de prendre le pas sur Photoshop dans ma pratique professionnelle.
  • Sip un utilitaire dont j’ai déjà parlé, comme Piqueur de couleur. (Il est venu remplacer Frank DeLoupe qui ne servait qu’à Photoshop™)
  • Xscope dans la catégorie utilitaires essentiels, règles, guides, loupe… pour écran, malheureusement un peu cher mais tellement utile.
  • Illustrator pour le vectoriel, car souvent les échanges de fichiers clients se font au format .ai et que c’est le seul logiciel qui gère (forcement) correctement ce format, sinon je le remplacerais bien par affinity Designer, un programme apparu en cet automne 2014, est qui est extrêmement prometteur (à voir si ça se confirme, en tous cas c’est un vrai plaisir de travailler là dessus).
  • Skitch pour les captures d’écran.
  • Occasionnellement : Acorn pour des petites retouches, adaptation au web etc. et SketchBookPro6 pour quelques mises en place et/ou dessins

Productivité (probablement un anglicisme)

  • Fantastical pour la gestion de Calendrier, gère aussi les rappels, mais pour mes Tasklist j’utilise plutôt :
  • Wunderlist qui, pour mon utilisation personnelle est le plus efficace et a le meilleur rapport prix. Si j’avais plus besoin d’échanger et de partager mes listes de taches, j’approfondirais sans doute ses concurrents (Things, 2Do, ToDoist…) ou payerais l’abonnement.
  • KeepassX pour la gestion de mes mots de passes et autres informations sensibles. Auparavant je me contentais de [Pastor][], mais il est vraiment minimal et peu pratique à synchroniser avec un autre appareil. KeepassX a l’avantage d’être présent sur absolument toutes les plateformes du marché, synchronisable via Dropbox et d’être OpenSource. (Dashlane, 1Password, Lastpass sont beaucoup plus joli, mais mon concierge me prend beaucoup moins cher pour me garder un jeu de clefs).
  • BusyContacts C’est encore en beta, mais ça marche bien, l’application Contacts de osX étant à mon goût trop limitée.

Internet (c’est tellement XXème siècle, mais ça fait une catégorie)

  • Airmail2 pour le mail, Mail.app ayant été abandonné avec l’arrivée de Maverick. Airmail est venu le remplacer, puis Thunderbird et Postbox (excellent programme basé sur Thunderbird) et finalement Airmail est revenu.
  • SpamSieve pour les pourriels (j’ai de vieux comptes pop).
  • Firefox Certains préfèrent les voitures de sport, les SUV branchés, les véhicules exotiques, ma conception de l’automobile : utile, configurable et passe partout. (quelques modules complémentaires, j’y reviendrais)
  • Twitter pour twitter.
  • Vienna pour les flux rss.

Cloud

Soyons clair, à part synchroniser des trucs avec mon téléphone (un viel iphone 4), je ne stocke pas grand chose volontairement sur le cloud. Pour ça me suffit :

  • Dropbox, même si j’ai des comptes ailleurs (GoogleDrive, SpiderOak Hive…), c’est principalement ça que j’utilise.
  • iCloud c’est pas moi, c’est mon mac et quelques applications qui n’ont pas accès à Dropbox.
  • Transmit pour mes transferts FTP, ça j’utilise beaucoup.

Media

  • Itunes pour les podcast et les rares cd qui passent (ça arrive encore parfois). Plus de mp3, le disque de ma bibliothèque musicale ayant rendu l’âme.
  • Vox, pour les rares mp3 qui trainent, et certaines radio (en alternance avec FStream).
  • Shiny Groove pour Grooveshark, et L’application Deezer… pour Deezer.
  • VLC pour tout ce qui est DVD, et autres fichiers video.
  • iphoto, pour les photos, c’est pas terrible, mais c’est surtout que je n’ai pas trouvé mieux, par manque de temps.

Textes

Là, grosse rubrique, utilisant beaucoup le Markdown, mon dossier Applications a vu passer un nombre considérable de programmes de texte. Il reste les incontournables…

  • nvALT pour la gestion générale des textes et notes au format txt et Markdown. (j’y reviendrais un jour plus longuement.
  • Byword pour l’écriture en Markdown.
  • Scrivener pour l’écriture de scénario ou de textes plus imposants.
  • LibreOffice parce qu’il faut bien un programme compatible Office, excel etc. (LibreOffice plutôt que OpenOffice pour de bêtes raison esthétiques).
  • TextEdit, parce que c’est bien pratique et rapide à ouvrir.
  • Texmate pour tout ce qui est code, html etc, avec parfois l’aide de CSSEdit, une ancienne app qui a disparu (intégrée maintenant à Coda) pour, comme son nom l’indique, éditer des fichier CSS.
  • aText du même auteur que XtraFinder, payant, mais un prix modique, un “Text expander”, dans le même genre que Typinator ou TextExpander, mais beaucoup moins cher.

C’est tout pour aujourd’hui…

Ceci était un petit état des lieux, fin 2014, exhaustif des principales applications que j’utilise1. Je reviendrais plus en détails sur l’évolution de ma base de programmes, et sur les utilitaires et modules complémentaires que j’utilise dans de prochains post.


  1. Certaines applications ont été achetée à plein tarif, mais la plupart des utilitaires ont été acquis dans des Bundle ou en promo sur le Mac App Store↩︎ ↩︎

Bug du 10 janvier 2015

Les Bugs d’affichage du 10 janvier 2015.

Panique informatique, 10 janvier à l’atelier.

Benjamin : “tu sais le truc que tu m’as filé, pour Photoshop™, ben ça re-merde depuis 3 jours…”
– ah ? possible, c’est un bricolage d’Adobe, un plug-in pour régler un problème de Driver Wacom. Globalement, chez moi ça marche.
Anne-Claire : “J’ai un bug, je comprends pas, le curseur de Photoshop™ se transforme en flèche système (je traduis…)”
– t’es sous Photoshop™ CS6 ?
– euh…?
– CS4. Et c’est apparu quand ?
– ben y’a 2/3 jours.
– ben tu vois, au bout de quelques instant, le curseur devient flèche, j’ai réinstallé le driver, redémarré, ça change rien, au bout d’un moment, ça revient.

Semaine de merde, on est Charlie, on est au ralenti, et nos mac nous lâchent ?

Anne-Claire est coloriste, macbook de moins de 2 ans, branché sur un vieux moniteur à tube (calibré) comme second écran, celui qui sert à afficher la fenêtre de travail Photoshop™.
Quelques essais, vérifications d’usage. Perplexe, dubitatif je m’apprête à lâcher l’affaire, laisse échapper un “ben je ne sais pas” de circonstance, et, soudain, dans le fatras des fenêtres outils, et navigateur (Safari ?), j’aperçois une video qui tourne…
Chaine d’information continue, en boucle, depuis 3 jours…

Coup d’Oeil sur le macbook de Benjamin : parmi ses 27 onglets (!) Chrome, au moins 2 abritent des chaines TV d’info, qui tournent, pareillement, en boucle, depuis 3 jours.
cmd+W / cmd+Q : problèmes résolus.

Ralentissement, bugs d’affichage, habitué au confort de nos machines nous avons souvent tendance à oublier que leurs capacités ne sont pas infinies.
Flash™, les vidéos en streaming en général, sont gourmandes, tirent sur les ressources de l’ordinateur, accumulent des fichiers en cache, s’accaparent les ressources vidéo des ordinateurs.
Avant de s’énerver, de réinstaller, de désespérer, de sortir notre Kalachnikov™ ou notre crayon, le premier réflexe doit être de vérifier que l’on ne tire pas trop sur le capacités (graphiques dans ce cas) de nos machines.
Nos Mac ou nos PC ne sont pas forcément des machines de guerre.

Piqueur de couleurs : Sip

Sip

Un color picker pour écran, compatible photoshop et illustrator.

Un piqueur de couleurs (traduction personnelle) pour écran sert à prélever une couleur n’importe où sur votre écran, souvent afin de la réutiliser dans une application, une image, ou une interface. Très utile pour identifier une couleur, la récupérer (d’une image dans le navigateur par exemple, ou n’importe où sur l’écran donc), la réutiliser.

Sip est un piqueur de couleurs disponible sur Mac App Store, jusqu’ici rien d’original.
Activé, il présente une loupe permettant d’aller chercher la couleur d’un pixel (ou d’une zone de l’écran).

Sip, par rapport à ses concurrents présente plusieurs avantages :
1. Il couvre à peu près tous les formats de couleur connus (rgb, cmyk, Hex, HSL… une trentaine), affiche la valeur des couleurs, et leur nom (en anglais).
2. Il vient se loger dans la barre des menus, mais peut être appelé par un raccourci clavier configurable (ctrl+alt+p chez moi)
3. Dans la barre des menus, son historique, au nombre de couleurs configurable, supporte le drag&drop (on tire la couleur vers la palette couleur de l’application)
4. Des raccourcis claviers (cmd+clic) permettent d’envoyer directement les couleurs vers photoshop, ou illustrator en avant plan ou en arrière plan (alt+clic, tout ça configurable dans les préférences) ce que ne font pas la plupart de ses concurrents, qui souvent se contentent des applications compatibles avec la palette de couleur apple.
5. On peut appeler la palette système, partager une couleur par mail, changer le format de couleur à la volée, etc.

Sip est donc le piqueur de couleurs le plus efficace et complet que j’ai essayé jusqu’à maintenant, encore une facilité dont j’aurais désormais du mal à me passer.
Ah oui, il est gratuit (OSX 10.9 or later, 64-bit).