Illustrator CC, et comment le faire fonctionner sur mac

La dernière version d’illustrator est puissante et confortable, mais il y a quelques réglages à faire sur macOS pour pouvoir l’utiliser.

Récemment je me suis abonné à l’offre Creative suite d’Adobe, ce qui me donne accès à toutes les applications d’Adobe (Photoshop, illustrator, inDesign, Première, etc. sur Mac (ou PC) et sur iPad.
Quel ne fut pas mon étonnement, mon agacement, ma stupéfaction en constatant qu’Illustrator, ce programme que j’avais tant aimé il y a quelques années était inutilisable.
Accumulation de bugs, de lags, de lenteurs et de sélections non désirées, impossible de faire quoi que soit avec.

Après quelques recherches, la solution est apparue, simple mais absurde.
Pour se servir d’Illustrator CC 2020 sur un mac de 2019, il faut désactiver la dictée vocale !

Pour utiliser Illustrator CC 2020 sur un mac de 2019, il faut désactiver la dictée vocale !

Cela se passe dans les préférences système > Clavier >Dictée

Et là miracle Adobe Illustrator™ fonctionne.

Mais c’est bien pratique la dictée vocale sous macOS

Comme j’apprécie et utilise la dictée vocale, bien pratique pour noter des idées, répondre à des messages, etc. j’ai automatisé l’activation et la désactivation de cette fonction à l’aide de mon fidèle Keyboard Maestro.
Quand je lance Illustrator, cela ouvre les préférences système, et va cliquer le bouton « désactivée », puis referme la fenêtre des préférences système, et, lorsque je quitte illustrator, même chose, en changeant la case cochée, évidemment.

Comment automatisez-vous ce genre de choses ? Si quelqu’un connait une solution plus élégante que d’utiliser des coordonnées de pointage[1] pour effectuer ce genre d’action, je suis preneur.

Mon podcast sur le sujet

Toutes les semaines, j’enregistre un streetcast (un podcast en mobilité), où j’évoque le dessin, les outils de création et parfois d’autres sujets. Celui de la semaine parle justement de ce sujet :


  1. Utiliser la position du curseur par rapport au coin de la fenêtre dans un panneau des préférences système fonctionne globalement bien, la fenêtre n’étant pas redimensionnable.  ↩

Bug du 10 janvier 2015

Les Bugs d’affichage du 10 janvier 2015.

Panique informatique, 10 janvier à l’atelier.

Benjamin : “tu sais le truc que tu m’as filé, pour Photoshop™, ben ça re-merde depuis 3 jours…”
– ah ? possible, c’est un bricolage d’Adobe, un plug-in pour régler un problème de Driver Wacom. Globalement, chez moi ça marche.
Anne-Claire : “J’ai un bug, je comprends pas, le curseur de Photoshop™ se transforme en flèche système (je traduis…)”
– t’es sous Photoshop™ CS6 ?
– euh…?
– CS4. Et c’est apparu quand ?
– ben y’a 2/3 jours.
– ben tu vois, au bout de quelques instant, le curseur devient flèche, j’ai réinstallé le driver, redémarré, ça change rien, au bout d’un moment, ça revient.

Semaine de merde, on est Charlie, on est au ralenti, et nos mac nous lâchent ?

Anne-Claire est coloriste, macbook de moins de 2 ans, branché sur un vieux moniteur à tube (calibré) comme second écran, celui qui sert à afficher la fenêtre de travail Photoshop™.
Quelques essais, vérifications d’usage. Perplexe, dubitatif je m’apprête à lâcher l’affaire, laisse échapper un “ben je ne sais pas” de circonstance, et, soudain, dans le fatras des fenêtres outils, et navigateur (Safari ?), j’aperçois une video qui tourne…
Chaine d’information continue, en boucle, depuis 3 jours…

Coup d’Oeil sur le macbook de Benjamin : parmi ses 27 onglets (!) Chrome, au moins 2 abritent des chaines TV d’info, qui tournent, pareillement, en boucle, depuis 3 jours.
cmd+W / cmd+Q : problèmes résolus.

Ralentissement, bugs d’affichage, habitué au confort de nos machines nous avons souvent tendance à oublier que leurs capacités ne sont pas infinies.
Flash™, les vidéos en streaming en général, sont gourmandes, tirent sur les ressources de l’ordinateur, accumulent des fichiers en cache, s’accaparent les ressources vidéo des ordinateurs.
Avant de s’énerver, de réinstaller, de désespérer, de sortir notre Kalachnikov™ ou notre crayon, le premier réflexe doit être de vérifier que l’on ne tire pas trop sur le capacités (graphiques dans ce cas) de nos machines.
Nos Mac ou nos PC ne sont pas forcément des machines de guerre.