Mon streetcast

Découvre mon épisode “SC #03 résolutions et todolist ”, issu de Grug, sur Anchor.fm/grug

Je me lance dans le Podcast, en mode Streetcast (enregistré en marchant).
J’y parle de ma vie d’auteur, de mes trucs et astuces, de mes logiciels (car je suis clairement un auteur assisté par ordinateur).

C’est sur Anchor.fm

Dans cet épisode résolutions de rentrée et logiciels de gestion de tâche.

Quelques liens en rapport avec cet épisode :

Raccourcis

Les raccourcis clavier [1]

Les raccourcis claviers sont extrêmement utiles, ils permettent de gagner un temps fou et reposent le poignet.

CheatSheet

Part 1 : les bases [2]

Les raccourcis claviers sont des combinaisons de touches qui permettent d’accéder rapidement à des fonctions de l’ordinateur ou du logiciel.
En général, il s’agit d’associer une touche de fonction à une autre touche.

Les touches de fonctions (sur mac):

  • **Maj**: (majuscule) symbolisée par une flèche vers le haut, c’est la première à connaitre, celle qui modifie les touches lettres, de minuscules à majuscule. Elle permet aussi, sur les claviers de portables d’accéder aux chiffres. À part ça elle ne permet pas d’accéder à des fonctions directement, c’est un modificateur de clavier, mais elle peut être associée aux autres pour encore plus de raccourcis.

  • **cmd**: (Commande, ou Pomme, même si il n’y a plus de pomme dessinée dessus[3]) en général à droite et à gauche de la barre espace (la grande touche au milieu). c’est la principale touche pour les raccourcis clavier :

    Cmd+S = sauver ; cmd+C = copier ; cmd+V = coller, cmd+N = nouveau (document, fichier, fenêtre, selon le programme), et ainsi de suite.

    • En général, la lettre utilisée à un lien avec la fonction… en anglais (S=Save ; C=Copy ; V= ressemble vaguement à une flèche vers le bas qui signifierait “coller là”, de toutes façons le P (pour Paste) était déjà pris, et le V est à coté du C. Dans le même genre il y a X, pour… couper ; P=Print…).
  • **Alt**: (Option, ou casserole) en général à droite de la touche commande droite, et à gauche de la touche commande gauche. Associée ou non à cmd, elle permet des raccourcis supplémentaires.

  • **Ctrl**: (Contrôle) souvent symbolise par le signe ^, à gauche des autres. Ctrl+ clic (faites clic) simule le clic droit, mais cette touche, sert aussi à faire des raccourcis claviers, seule ou associée aux autres.

  • **fn**: (fonction) étonnamment à l’extrême gauche, permet d’accéder au touche F1, F2…

Donc un paquet d’associations possibles pour accéder rapidement à diverses fonctions des logiciels.

Mais Comment on sait ?

Les raccourcis claviers permettent d’accéder à des fonctions, sans eux on est obligé de promener son curseur dans les menus (Fichier, Édition, etc…). Il se trouve que, heureux hasard, en face du nom de la fonction (par exemple Ouvrir, pour ouvrir un document) se trouve écrit le raccourci pour y accéder : cmd+O

Non maman, il n’y a pas écrit cmd, il y a le symbole dessiné + la lettre.

Voilà maman, c’est tout pour aujourd’hui.

Pour les autres :

Le truc, le tip, l’astuce, le logiciel du jour :

Un petit logiciel, très malin et gratuit : CheatSheet permet, dans n’importe quelle application, d’une pression prolongée sur la touche cmd (temps réglable) d’afficher tous les raccourcis claviers disponibles dans les menus.

Très pratique pour trouver un raccourci sans avoir à explorer tous le menus.


  1. expliqués à ma mère  ↩

  2. Les principaux raccourcis claviers d’osX sont listés ici sur la page d’apple  ↩

  3. mais c’est pas l’usure  ↩

Piqueur de couleurs : Sip

Sip

Un color picker pour écran, compatible photoshop et illustrator.

Un piqueur de couleurs (traduction personnelle) pour écran sert à prélever une couleur n’importe où sur votre écran, souvent afin de la réutiliser dans une application, une image, ou une interface. Très utile pour identifier une couleur, la récupérer (d’une image dans le navigateur par exemple, ou n’importe où sur l’écran donc), la réutiliser.

Sip est un piqueur de couleurs disponible sur Mac App Store, jusqu’ici rien d’original.
Activé, il présente une loupe permettant d’aller chercher la couleur d’un pixel (ou d’une zone de l’écran).

Sip, par rapport à ses concurrents présente plusieurs avantages :
1. Il couvre à peu près tous les formats de couleur connus (rgb, cmyk, Hex, HSL… une trentaine), affiche la valeur des couleurs, et leur nom (en anglais).
2. Il vient se loger dans la barre des menus, mais peut être appelé par un raccourci clavier configurable (ctrl+alt+p chez moi)
3. Dans la barre des menus, son historique, au nombre de couleurs configurable, supporte le drag&drop (on tire la couleur vers la palette couleur de l’application)
4. Des raccourcis claviers (cmd+clic) permettent d’envoyer directement les couleurs vers photoshop, ou illustrator en avant plan ou en arrière plan (alt+clic, tout ça configurable dans les préférences) ce que ne font pas la plupart de ses concurrents, qui souvent se contentent des applications compatibles avec la palette de couleur apple.
5. On peut appeler la palette système, partager une couleur par mail, changer le format de couleur à la volée, etc.

Sip est donc le piqueur de couleurs le plus efficace et complet que j’ai essayé jusqu’à maintenant, encore une facilité dont j’aurais désormais du mal à me passer.
Ah oui, il est gratuit (OSX 10.9 or later, 64-bit).

Manga Studio EX 5 à 70€

Manga Studio EX 5 à 70€