Désactiver les animations sur les Outils dans Photoshop CC

Une station prolongée sur un outil de Photoshop CC déclanche une animation expliquant l’outil.
Rapidement, cela se révèle agaçant, et j’avoue avoir cherché un moment avant de trouver comment désactiver cette fonctionalité.
Conséquement, trop heureux d’avoir trouvé, je vous ai même fait une petite video.

Cela s’appelle une info bulle et voici comment s’en debarrasser :
Il faut aller dans preferences > Outils et décocher l’option “Utiliser les infos-bulles riches”.

Nouveautés de Photoshop CC | Prise en charge étendue des ressources de bibliothèque

Nouveautés de Photoshop CC | Prise en charge étendue des ressources de bibliothèque

Mac tout récent ou pas, la dernière mise à jour Photoshop CC 2017 a introduit de nombreuses nouveautés dont l’une particulièrement désagréable : la lenteur d’ouverture du panneau de création d’un document. Sur un MacBook Pro 15″ de toute dernière génération, ce sont 2 à 3 secondes qu’il faut patienter juste pour choisir son modèle

Exporter ses images à différentes tailles juste en les renommant…

Une astuce qui va me faire gagner pas mal de temps, et m’éviter bien des scripts :

avec Photoshop CC1 il est possible d’exporter ses calques (ou dossiers de calques formant une image) à differentes tailles (unités ou pourcentages), en png ou jpg, en jouant sur la qualité, dans differents dossiers ou sous dossiers, juste en les nommant.
J’adore !

Génération de fichiers d’image à partir de calques


  1. je sais, c’est pas de l’année, mais j’ai longtemps résisté à l’abonnement en restant avec ma vielle CS6… ↩︎

Bug du 10 janvier 2015

Les Bugs d’affichage du 10 janvier 2015.

Panique informatique, 10 janvier à l’atelier.

Benjamin : “tu sais le truc que tu m’as filé, pour Photoshop™, ben ça re-merde depuis 3 jours…”
– ah ? possible, c’est un bricolage d’Adobe, un plug-in pour régler un problème de Driver Wacom. Globalement, chez moi ça marche.
Anne-Claire : “J’ai un bug, je comprends pas, le curseur de Photoshop™ se transforme en flèche système (je traduis…)”
– t’es sous Photoshop™ CS6 ?
– euh…?
– CS4. Et c’est apparu quand ?
– ben y’a 2/3 jours.
– ben tu vois, au bout de quelques instant, le curseur devient flèche, j’ai réinstallé le driver, redémarré, ça change rien, au bout d’un moment, ça revient.

Semaine de merde, on est Charlie, on est au ralenti, et nos mac nous lâchent ?

Anne-Claire est coloriste, macbook de moins de 2 ans, branché sur un vieux moniteur à tube (calibré) comme second écran, celui qui sert à afficher la fenêtre de travail Photoshop™.
Quelques essais, vérifications d’usage. Perplexe, dubitatif je m’apprête à lâcher l’affaire, laisse échapper un “ben je ne sais pas” de circonstance, et, soudain, dans le fatras des fenêtres outils, et navigateur (Safari ?), j’aperçois une video qui tourne…
Chaine d’information continue, en boucle, depuis 3 jours…

Coup d’Oeil sur le macbook de Benjamin : parmi ses 27 onglets (!) Chrome, au moins 2 abritent des chaines TV d’info, qui tournent, pareillement, en boucle, depuis 3 jours.
cmd+W / cmd+Q : problèmes résolus.

Ralentissement, bugs d’affichage, habitué au confort de nos machines nous avons souvent tendance à oublier que leurs capacités ne sont pas infinies.
Flash™, les vidéos en streaming en général, sont gourmandes, tirent sur les ressources de l’ordinateur, accumulent des fichiers en cache, s’accaparent les ressources vidéo des ordinateurs.
Avant de s’énerver, de réinstaller, de désespérer, de sortir notre Kalachnikov™ ou notre crayon, le premier réflexe doit être de vérifier que l’on ne tire pas trop sur le capacités (graphiques dans ce cas) de nos machines.
Nos Mac ou nos PC ne sont pas forcément des machines de guerre.

Piqueur de couleurs : Sip

Sip

Un color picker pour écran, compatible photoshop et illustrator.

Un piqueur de couleurs (traduction personnelle) pour écran sert à prélever une couleur n’importe où sur votre écran, souvent afin de la réutiliser dans une application, une image, ou une interface. Très utile pour identifier une couleur, la récupérer (d’une image dans le navigateur par exemple, ou n’importe où sur l’écran donc), la réutiliser.

Sip est un piqueur de couleurs disponible sur Mac App Store, jusqu’ici rien d’original.
Activé, il présente une loupe permettant d’aller chercher la couleur d’un pixel (ou d’une zone de l’écran).

Sip, par rapport à ses concurrents présente plusieurs avantages :
1. Il couvre à peu près tous les formats de couleur connus (rgb, cmyk, Hex, HSL… une trentaine), affiche la valeur des couleurs, et leur nom (en anglais).
2. Il vient se loger dans la barre des menus, mais peut être appelé par un raccourci clavier configurable (ctrl+alt+p chez moi)
3. Dans la barre des menus, son historique, au nombre de couleurs configurable, supporte le drag&drop (on tire la couleur vers la palette couleur de l’application)
4. Des raccourcis claviers (cmd+clic) permettent d’envoyer directement les couleurs vers photoshop, ou illustrator en avant plan ou en arrière plan (alt+clic, tout ça configurable dans les préférences) ce que ne font pas la plupart de ses concurrents, qui souvent se contentent des applications compatibles avec la palette de couleur apple.
5. On peut appeler la palette système, partager une couleur par mail, changer le format de couleur à la volée, etc.

Sip est donc le piqueur de couleurs le plus efficace et complet que j’ai essayé jusqu’à maintenant, encore une facilité dont j’aurais désormais du mal à me passer.
Ah oui, il est gratuit (OSX 10.9 or later, 64-bit).