Setup matos 2020

Mon setup 2020

Un point sur mon setup en cette fin 2019, début 2020.
Dessinateur, la base de mon matériel tourne autour du mac, d’Apple et de tablettes-écrans[1].
Je travaille à plusieurs endroits : un atelier que je partage avec d’autres auteurs de BD, dans mon salon à la maison, et parfois en mobilité, dans des cafés ou autres.

Certains liens de cet article sont des liens affiliés : si vous achetez sur Amazon un article en partant de ces liens, cela reverse sur mon compte une petite commission. Si jamais, pensez-y, ça ne vous coute rien.

Ordinateur

La base de mon setup tourne autour d’un macbook pro 2018, 13’ avec Touch Bar. C’est un ordinateur que j’ai dû acheter un peu en urgence, suite au décès par deuxième suicide de la carte mère de mon précédent macbook pro, un 15’ de 2012 (pré-rétina) qui correspondait parfaitement à mes besoins.
Cette machine n’est pas sans défauts, les principaux sont le clavier (oui le nouveau MacBook Pro 16’ me fait de l’œil), la touche Esc sur la Touch Bar (que « j’accroche « en permanence) et le trackpad (très bien en soi, mais un peu grand et sensible). L’autre grand défaut de cette machine est son manque d’évolutivité. Mes précédents macs duraient 5 à 7ans, certains tournent encore, je doute que celui-ci ne m’emmène aussi loin.
Les avantages de cet appareil sont quand même sa légèreté, son design et sa réactivité.
Un adaptateur Magsafe USBc branché sur l’ancien chargeur de mon défunt macbook pro 15’ me permet de ne pas avoir à transporter le chargeur entre la maison et l’atelier.
Dans un placard du salon trône aussi un vieux mac mini (2008) dont la principale fonction est de gérer l’imprimante noir et blanc de la maison (canon LBP6020) .

Écrans et tablettes graphiques

Une Cintiq est un écran tablette de chez Wacom, qui permet de dessiner dessus. À l’atelier mon mac est systématiquement branché sur une Cintiq HD 24’ qui date de quelques années, et qui est le support principal sur lequel je crayonne.
Lorsque je travaille sur des illustrations à la maison, je branche une autre Cintiq, une Cintiq 13’ pour interagir avec Photoshop ou ClipStudioPaint.
Le mac mini est branché à un vieux illyama 19’ ( et c’est suffisant pour gérer l’imprimante).
Quand je travaille avec ces tablettes-écrans, mon mac est en écran étendu.

À l’atelier

Tablettes graphiques

Avant d’avoir des Cintiq, j’ai eu plusieurs tablettes Wacom (intuos4, Bamboo…) que j’ai données à d’autres dessinateurs qui en avaient besoin. À l’inverse, j’en ai aussi récupéré. Ainsi une antique Bamboo A6 est revenue à la maison, se brancher quand les enfants en ont besoin, sur le mac mini (oui il ne sert pas uniquement à l’imprimante).
Elle peut se connecter en USB, en installant le driver adéquat, et en ignorant les avertissements, sur le MacBook Air 2018 de l’ado, qui tourne sous Mojave.
J’ai aussi récupéré, et réparé au gaffer, une intuos 5 format A4, qui me sert très occasionnellement, par exemple pour faire des tutos vidéo (quand je ne dois rester que sur un seul écran).

Périphériques de saisie, hubs…

Clavier externe étendu Apple filaire, de diverses générations. Souris Apple filaire pour le mac mini. À la maison, un pavé numérique USB sans marque précise, vient s’accoupler à un hub Satechi (USBc vers USBa et autres ports).
À l’atelier après de nombreuses années à naviguer uniquement avec le trackpad et les stylets de Cintiq, j’ai récemment rajouté une souris Logitech M705 qui me donne pleine satisfaction et facilite ma navigation d’un écran à l’autre.
Un hub Novoo USBc USBa, HDMI, etc. relie clavier, Cintiq, et éventuel périphérique à brancher.
J’ai aussi une série de petits adaptateurs USBc vers USBa qui trainent un peu partout pour pouvoir brancher un tas de trucs à mon mac.

À l’atelier nous partageons quelques imprimantes et scanners en wifi (Epson WF 7610 Series ) ou en filaire, ce qui se révèle souvent plus rapide et efficace, imprimante N&B HP Laserjet 1005, antique (mais performant) scanner A3 Epson GT 15000.

Appareils mobiles

Un iPad Pro 10’5 2017. Cet appareil génial me sert en toutes circonstances et vient remplacer mon mac en voyage ou en déplacement, pour écrire, dessiner, monter…
Un Clavier Logitech Key To go Bluetooth, traine en permanence dans mon sac, pour effectuer des raccourcis clavier sur iPad ou taper des textes sur iPhone.
Mon iPhone SE suffit à mes besoins quotidiens, même si je songe parfois à un smartphone plus grand.
Plus vraiment mobile, car assigné à une tâche unique (non, pas l’imprimante) mon viel iPhone 4, relié à une petite enceinte Ikea fait office de radio dans la cuisine. À ses côtés un iPod nano de 2006 prend la poussière
Une Apple TV 4k, sert derrière l’écran télé, et (c’est la raison de sa présence dans cette partie consacrée aux appareils mobiles), en prestations en public où je dessine sur iPad, pour diffuser l’image sur écran.

Photo

Pour la photo et la vidéo, je me contente quasiment systématiquement de mon iPhone SE, je n’ai pas de gros besoins ni de grande prétention en la matière. Néanmoins, un maintenant ancien appareil Sony alpha 33 vient parfois me soutenir pour certaines prises de vue ou vidéos.

À la maison

Son

Écoute

Là, je l’avoue ça commence à devenir n’importe quoi, j’ai beaucoup plus d’appareils d’écoute que d’oreilles.
Un adaptateur Bluetooth Aukey est branché sur l’antique chaine hifi du salon, ce qui me permet d’y envoyer du son de n’importe quel appareil.
De mon fauteuil et le soir, un confortable casque Seinheisser HD598C filaire dont les bonnettes s’effritent malheureusement avec l’âge, me permet de m’isoler enveloppé d’un très bon son.
À l’atelier, des enceintes Harman Kardon viennent réchauffer les nocturnes (soirées où l’on travaille tard), sinon la règle est au casque.
Un casque Bluetooth Ryght acheté sur un coup de tête au supermarché (10€) remplit étonnamment bien son office. Son très correct, bien isolé, utile en open space.
Pour mes trajets, selon les moments des oreillettes Aukey Bluetooth au son un peu métallique mais qui, achetées à 30€, remplacent avantageusement des AirPods que je n’ai pas l’intention d’acquérir. La plupart du temps je leur préfère les traditionnels et filaires Earpods, qui ont, entre autres avantages, d’intégrer un bon micro.

Enregistrement

Pour enregistrer des podcasts ou le son de vidéos, un micro Rode NT USB vient se brancher sur le mac ou l’iPad (via un adaptateur lightning>USB).
En balade, un micro-cravate Rode smartlav+ , avec bonnette anti-vent me sert pour mes streetcasts (podcasts en mobilité).

Brol

On peut ajouter à cette configuration une série de disques durs pour des sauvegardes, des tas de câbles et adaptateurs de toute sorte, une freebox révolution par lieu, etc.

Voilà pour mon setup en cette fin 2019, une association de matériels tout à fait complète pour mes usages. J’ai probablement omis quelques gadgets tels, j’y repense, un ventilateur USB pourtant utile en période de canicule. Faire le point sur son setup est souvent un bon moyen de s’apercevoir que l’on ne manque de rien pour créer.
Et vous quel est votre setup, correspond-il à vos besoins ?


  1. Aussi de stylos et de pinceaux, mais ça sera l’objet d’autres articles.  ↩
Mon secret pour ne pas trimballer le chargeur de mon Macbook .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *